Si vous avez vu le film Fight Club, alors vous savez qu’il ne vaut mieux pas en parler. Pourtant, dans le monde réel, ça fait jaser !

Fight-Club

La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club. Tels sont les mots de Brad Pitt dans le film du même nom, dans lequel des combattants de rue se retrouvaient afin de s’en mettre plein la tronche, pour le simple plaisir de se défouler. Et comme il fallait s’y attendre, le long-métrage a fait naître des vocations chez plusieurs américains, qui ont lancé à leur tour leur propre club de combats de rue !

Et jusqu’ici, ça c’est plutôt bien passé, puisque l’incident le plus grave qui en a découlé, c’est une jambe cassée. Néanmoins, nombreux sont les participants du Fight Club de Virginie à souffrir de contusions et de blessures diverses, qui se répercutent ensuite directement sur leur métier ou leur famille. Il n’y a qu’à voir l’homme noir qui se fait étaler à la fin de cette vidéo : en chutant, il s’est fracturé le cou, et a donc dû tenir le lit pendant 6 semaines !

Cette activité n’est pas interdite, mais commence à faire jaser aux États-Unis, qui la considèrent comme dangereuse et irresponsable, ce qui est le cas, sans aucun doute. Pourvu que ça n’inspire pas quelques européens !