toyota

Ce 19 juin, un évènement majeur s’est déroulé dans l’univers automobile.


La 84ème édition des 24 heures du Mans vient de vivre un formidable dénouement. Pour une fois, le spectacle n’était pas en dehors des pistes. Les Brad Pitt, Jackie Chan, Jason Statham, Keanu Reeves auront été relégués en fond de grille. Finalement, les pilotes ont réussi, pendant le weekend, à voler la vedette aux stars présentes. Et avec la manière!

Toyota et Porsche ont été les grands animateurs de cette course. Tandis que Toyota visait sa 1ère victoire en 19 participations, Porsche était à sa 17ème victoire. Jusqu’aux six dernières minutes de la fin de course, la victoire était promise à la firme Toyota. Mais quelle aventure!

Durant presque 24 heures, la Toyota Hybride n°5 a démontré sa capacité à rivaliser et à battre la Porsche n°2. La victoire lui était destinée. Mais avant le dernier tour, c’est à dire au bout du 384ème, une incroyable situation a mis en émoi l’ensemble des spectateurs. Le speaker des 24 heures du Mans se laissait même aller à commenter cette situation en ces termes « c’est pas possible ». Une expression qu’il a reprise  de nombreuses fois.

En manque de puissance, la n°5 a roulé péniblement vers la ligne d’arrivée à un tour de la fin de la course. La minute d’avance ne permis pas à celle-ci de retrouver la puissance nécessaire pour maintenir son cap. Dés lors, la Porsche pris le commandement des 24 heures du Mans puis fila vers la victoire. C’est la 18ème pour la firme allemande.

Nous avons découvert un paddock japonais anéanti par ce dénouement. Entre résignation et pleurs, des technicien aux ingénieurs en passant par le patron de la team Hugues de Chaunac, la perte de cette victoire a été insoutenable.

La légende se construit aussi sur les malédictions. Pour la firme japonaise, il est certain que la victoire aurait été des plus belles.