Le laboratoire UPSA rappelle des lots de Dafalgan pédiatriques potentiellement contaminés, en accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament.

(Source : ©  Reuters)L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) indique que le laboratoire UPSA doit rappeler des lots de Dafalgan pédiatriques 3 % potentiellement contaminés. Il s’agit-là d’une simple mesure de précaution : « Ce rappel fait suite à la mise en évidence d’un risque de contamination particulaire d’un équipement de conditionnement. Aucune contamination n’a été constatée à ce jour dans les produits eux-mêmes », peut-on lire sur le site de l’ANSM.

Votre produit est-il fiable ?

Afin de prévenir tout danger, l’ANSM a donné plusieurs indications concernant les Dafalgan qui pourraient être contaminés. La seule variante concernée est le « Dafalgan pédiatrique 3%, solution buvable = système doseur, flacon de 90ml ». Vérifiez que sur la boîte figure le code « CIP 34009 351 970 2 3 », et que la date de péremption du produit est antérieure ou égale à octobre 2018. Si toutes ces conditions sont réunies, vous devez vous débarrasser de vos échantillons.

Comment réagir ?

Les Dafalgan potentiellement contaminés doivent être ramenés au plus vite à votre pharmacie. Si vous avez déjà utilisé les médicaments, pas de panique. L’Ansm a mis en place deux numéros téléphoniques, pour savoir quoi faire en cas de problème, ou pour obtenir des renseignements plus précis : le 0810 410 500 (service 0,06 €/min + prix d’un appel) et le 01 58 83 84 96.