Epilation intégrale du maillot

Les vacances estivales lancent le top départ pour la chasse aux poils. Opération maillot ! Tout cela pour se sentir bien.

Il est certain que par choix esthétique ou de bien être, les femmes pratiquent l’épilation intégrale du maillot. Or, une étude américaine de l’Université de Californie démontre que cela comporte des risques sanitaires ainsi que des problèmes d’épanouissement sexuel. En détruisant les poils pubiens, la femme s’expose aux infections et aux soucis dermatologiques.

A travers un panel de 3 316 femmes, les chercheurs américains ont mis en évidence les choix des femmes pour cette pratique et les risques encourus par celles-ci. Dr Benjamin Breyer, professeur agrégé au département d’urologie à l’Université de Californie en fait la synthèse en déclarant « Aujourd’hui, l’épilation intime peut provoquer des blessures voire des infections potentiellement sexuellement transmissibles ».

Qu’est-ce qui poussent les femmes à cette pratique? Dans l’ordre, nous retrouvons les questions d’hygiène. Il semblerait que le poil soit synonyme de saleté. Vient ensuite la sexualité, puis, tout simplement, la routine. En effet, le fait d’avoir ce rituel d’épilation des jambes et des aisselles génère l’envie de s’épiler le maillot. Pour finir, l’aspect esthétique est un des facteurs engageant la femme et ce, principalement dans la période des vacances.

Il est intéressant de comprendre le risque encourue pour adapter la manière dont l’épilation est faîte. Les précautions à prendre sont assez logiques. La peau doit être désinfecter avant et après l’épilation. Il est essentiel d’utiliser un rasoir neuf à chaque rasage qui se fait dans le sens de la pousse. Il est important de faire attention au tissu des sous-vêtements en privilégiant le coton pour son coté respirant.

Il reste tout de même une réalité. Cette partie du corps étant humide, le développement d’infections sexuellement transmissibles comme l’herpès est extrêmement favorable. Les chercheurs américains indiquent que l’épilation échancrée, sans toucher à la région vulvaire, est la plus adaptée.

Par ailleurs, cette étude peut nous faire modifier notre avis sur le type de femmes concernées par l’épilation du maillot. Les femmes mariées sont celles qui ont le plus recours à cette pratique, bien plus que les femmes seules. On laissera à chacun le soin d’analyser la chose…