Sur Photoshop, transformer le visage et le corps des mannequins nécessite plusieurs heures de travail. En seulement 90 secondes, cette vidéo vous montre les coulisses de la retouche photo !

retouches-Photoshop

Ce n’est plus un secret : les photos que vous voyez dans les magazines ont toutes été retouchées. Dans la vraie vie, les stars n’ont jamais un physique aussi impeccable. Pour ceux qui croient encore au mythe de la femme parfaite, cette vidéo réalisée par une professionnelle de la retouche va vous prouver le contraire. En 90 secondes seulement.

Six heures de retouche photo

Spécialiste de la retouche photo pour la société Rare Digital Art, Elizabeth Moss a notamment travaillé pour les plus grands noms de la haute couture tels que Vogue, Elle, ou encore Vanity Fair. En général, elle passe pas moins de six heures sur le logiciel Photoshop pour retravailler les photos de mode. Un travail visiblement méticuleux que la spécialiste montre à travers une série de vidéos condensées en seulement 90 secondes. La différence avant/après est flagrante. Peau lisse, boutons gommés, lèvres redessinées, les mannequins ont tellement subi de modifications si bien que le rendu final n’a pas grand chose à voir avec l’original.

Des retouches qui ne font pas toujours l’unanimité

Dans le milieu du showbiz, le recours à l’utilisation de Photoshop est fréquent voire abusif. Le dernier exemple en date : la pochette du nouvel album de Maria Carey. Connue pour ses formes voluptueuse, la chanteuse américaine apparaît plus mince que jamais. Si certains y ont recours de manière abusive, nombreux sont ceux qui dénoncent les dérives de ce logiciel. C’est le cas notamment de Sonia Roland qui n’a pas hésité à critiquer l’usage excessif de Photoshop. L’ancienne Miss France s’est indignée après avoir subi à son tour les modifications complètes de son corps. On se souvient également du coup de gueule d’Amel Bent en 2012 après qu’elle ait découvert ses photos pour la promotion de Danse avec les Stars.

Une étiquette sur les photos retouchées ?

Le 13 mars dernier, des députés ont déposé un amendement visant à dénoncer la supercherie : « les photographies à usage commercial de mannequins, dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin doivent être accompagnées de la mention photographies retouchées ». Source de nombreuses polémiques, l’amendement a finalement été adopté à l’Assemblé nationale le 3 avril. Reste à savoir si les agences appliqueront cette mention au pieds de la lettre… sous peine de se retrouver avec une amende de 37 500 euros.