Un homme a créé un site pour louer un vieux, car c’est pas toujours facile d’établir le contact entre les jeunes et l’ancienne génération !

Louer-un-vieux

Vous avez entre 16 et 30 ans et vous n’avez aucun problème pour parler avec des gens beaucoup plus âgés que vous ? Et bien figurez-vous que vous êtes une perle rare, car plus les temps changent et plus le contact entre les générations est difficile à établir, la faute à des technologies qui évoluent beaucoup trop vite pour que chacun puisse les suivre. Au Japon tout particulièrement, les relations sont tendues entre les jeunes et leurs aînés ; c’est pourquoi un homme a eu l’idée brillante de lancer un système de « location de vieux » pour tenter de rapprocher les gens, quel que soit leur âge !

Le « vieux », un concept à part entière

Le fait est qu’au Japon, les jeunes ont une image extrêmement péjorative de leurs aînés, et tout particulièrement des hommes plus vieux. Ces personnes, qui généralement ont plus de 45 ans, sont appelés des « ossan », un terme un peu vulgaire et moqueur qui désigne une personne un peu repoussante, aux idées mal placées, au look complètement désuet et à l’odeur répugnante. Ça ne donne clairement pas envie d’en rencontrer ! Mais le problème, c’est que les jeunes font une généralisation de ce terme, alors que de nombreux hommes considérés comme des « ossan » ont au contraire envie de nouer des liens ! C’est le cas Takanobu Nishimoto, 47 ans, qui a trouvé une idée géniale : mettre sur son site un service de « location de vieux », afin de se rendre chez les gens et de leur rendre des services !

Une aide bienvenue guidée par l’expérience

Le fait est que plus la personne est âgée, et plus son expérience de la vie est importante. C’est pour cela que les gens (et surtout les jeunes) louent les services de Takanobu Nishimoto, qui accepte tout hormis bien sûr les faveurs sexuelles. Il a ainsi déjà aidé une étudiante qui se trouvait moche a regagner de l’estime pour elle-même, il a sauvé un chat pour son propriétaire qui ne savait que faire… Et tout un tas d’autres choses ! Si les gens ont tendance à se méfier des « ossan » en général, l’homme admet que le fait de stipuler qu’il est actuellement marié avec une jeune femme de 29 ans met en confiance ces interlocuteurs.

Le ossan, un reflet de la société japonaise

Si les vieux sont aussi décriés au Japon, c’est parce qu’ils ont tendance à faire preuve d’une aigreur et d’une suffisance à toute épreuve. Takanobu Nishimoto, styliste, explique cela par le fait que tout ce qu’ils connaissent dans leur vie, c’est le travail ; ils se projettent dedans à 100%, et ne laissent aucun place dans leur vie pour les passions ou les loisirs, à peine quelques minutes par jour dédiées à la vie familiale. C’est aussi pour cela que les jeunes ne les supportent pas : les « ossan » leurs renvoient une image d’un futur assez désastreux. Fort heureusement, en France, on est loin d’être dans ce cas de figure !

Source : www.20minutes.fr