Les dealers marseillais ne se cachent même plus des autorités : en plein boum, ils proposent même des cartes de fidélité à leurs clients !

dealers

Si le fait de consommer du cannabis reste absolument illégal en France, cela n’empêche pas de nombreuses personnes d’en consommer. La faute à des sanctions certainement pas assez sévères auprès des possesseurs de drogue : les dealers n’hésitent pas à revendre des quantités astronomiques, quitte à se faire chopper et alors partir en prison pour un an, tout au plus. Le cannabis a tellement été banalisé depuis quelques années qu’il y a même des métiers étonnants qui se créent autour, comme le boulot de critique de cannabis dans le Colorado. Et les dealers de Marseille commencent également à monter des structures toujours plus proches des entreprises de proximité : ainsi, depuis peu, ces derniers vont jusqu’à proposer des cartes et des formules de fidélité à leurs clients les plus assidus !

Des dealers qui ne se cachent même plus

C’est le site de La Provence qui révèle ces informations. Il semblerait que de nombreux habitués de cannabis ont pu, tout récemment, rencontrer des dealers qui n’hésitaient pas à leur donner des cartes de fidélité lors de leur passage. Des cartes sur lesquelles on peut très bien distinguer les horaires d’ouverture de la « boutique », ainsi que diverses formules qui donnent accès à des avantages pour les clients les plus obstinés, qui viennent plusieurs fois par semaine ! La formule « confort » est particulièrement appréciée des visiteurs : pour la modique somme de 50 euros, ils peuvent repartir avec un paquet de cigarettes, un paquet de feuilles OCV ainsi qu’un briquet en plus de leur dose de cannabis. Un plan semble-t-il assez rentable pour ceux qui ont l’habitude de fumer ce genre de chose !

Une totale liberté… ou presque

Même si on peut penser que les dealers marseillais ont complètement perdus la tête, sachez qu’ils ne sont pas fous tout de même. Un client, même régulier, n’a pas le droit d’entrer chez son fournisseur avec un téléphone portable, ni de porter des lunettes de soleil pendant toute la durée de la transaction. C’est le prix à payer pour pouvoir profiter des ces formules qui tendent à récompenser la fidélité des clients, et la plupart s’en accommodent très bien ! L’an dernier, la police avait même saisi un endroit dans lequel des barrières de sécurité avaient été installées afin de réguler la clientèle des dealers, devenue beaucoup trop nombreuse. Avec un magasin d’ecstasy qui vient d’ouvrir aux Pays-Bas, le commerce de drogue est en pleine expansion en ce moment !