On aimerait tous avoir ses capacités à son âge : à 57 ans, cet ancien marine vient de battre le record du monde de gainage, impressionnant !

record-gainage-marine

Aussi incroyable que celui puisse paraître, le nouveau record du monde de gainage a été établi ce samedi 30 mai 2015, en Californie, par un homme de 57 ans. Il faut dire que le monsieur a gardé un corps de jeune homme : pas un petit bourrelet superflu, pas une marque de graisse ne se voyait sur son corps pendant toute la durée de cet exercice, qui a tout de même duré 5 heures, 15 minutes et 15 secondes ! Une performance qui a littéralement explosé le précédent record établi par le Chinois Mao Weidong, qui était déjà parvenu, à l’époque (septembre 2014) à tenir pendant 4 heures et 26 minutes !

Un entraînement qui a porté ses fruits

Il faut dire que cet homme de 57 ans, George Hood de son nom, n’est pas du genre à se laisser aller. Ancien marine, puis agent de la brigade policière antidrogue et enfin coach sportif sur ses vieux jours, cet homme a toujours gardé un rythme de vie très soutenu, et un régime alimentaire extrêmement sain. Pour réussir ce nouveau défi, il s’est entraîné quotidiennement pendant 9 mois, à repousser à chaque fois ses limites dans un exercice de gainage que peu de personnes parviennent à accomplir ne serait-ce que pendant 15 minutes ! Rappelons que le gainage consiste à se tenir sur la pointe des pieds, ventre au dessus du sol, appuyé sur ses coudes ; il faut ainsi réussir à contracter ses abdominaux à la perfection pour ne pas céder et finir au sol !

Un challenge réalisé pour la bonne cause

Non seulement George Hood est un performer, mais en plus il aime que ses capacités soient mises au service de causes humanitaires qu’il estime justes. C’est pourquoi tous les fonds récoltés pendant son record ont été reversés à une association caritative qui s’occupe des marines et des soldats revenus du front dans un triste état. L’homme de 57 ans explique qu’il a connu ce que c’est que d’aller se battre pour son pays à l’étranger sans vraiment savoir s’il allait revenir vivant ou non, et estime qu’il s’agit du plus beau des sacrifices. Comme il le dit lui-même, les hommes qui font ce métier sont ses héros, tous autant qu’ils sont ! Un discours patriotique certes un peu stéréotypé, mais qui n’enlève rien à sa performance et à son geste !