Avec plus de deux milliards de vues sur YouTube, le tube « Gangnam Style » qui a fait danser toute la planète a réussi à réveiller une petite fille plongée depuis neuf mois dans le coma !

gangnam-style-coma

« Oppan Gangnam Style », chantait Psy en 2012. À cette époque, impossible de passer à côté de ce tube sud-coréen devenu en quelques semaines un succès interplanétaire atteignant le record du plus grand nombre de vues sur YouTube. Trois ans plus tard, le phénomène continue de faire le buzz. Et pour cause : les paroles de la chanson de Psy ont eu un impact plus que positif sur la santé d’une petite fille. Explications.

Plongée dans le coma pendant 258 jours

À 10 ans, Ying Nan souffre d’une sévère commotion cérébrale qui la plonge dans un état végétatif, c’est-à-dire un coma profond. Selon le diagnostic des médecins, la petite fille a peu de chances de s’en sortir. Au lieu de se morfondre dans son désespoir, la maman, Liu Ruixiang, décide de s’accrocher coûte que coûte à l’espoir de voir sa fille se réveiller un jour. Elle passe ainsi la plupart de son temps en compagnie de Ying Nan, lui faisant jusqu’à 400 massages quotidiens, et débourse pas moins d’un million de yuans (environ 140 000 euros) pour les traitements. Les jours passent, les semaines défilent et malgré ces efforts, la petite ne montre toujours aucun signe de vie. Du moins, jusqu’au jour où Liu Ruixiang fredonne l’air de la célèbre chanson de Psy « Gangnam Style » qu’elle entend à la télévision. À ce moment-là, aussi incroyable que cela puisse paraître, le visage de Ying Nan change d’expression et la fillette se met à rire puis plus rien. Étonnée de cette réaction, la mère de la petite appelle les infirmières mais ces dernières refusent de croire au miracle. Le lendemain, tandis que sa mère continue de siffler l’air de la chanson, Ying Nan se réveille pour de bon après 258 jours de coma.

Gangnam Style et la magie opère

S’agit-il d’une simple coïncidence ? Pour Liu Ruixiang, cela ne fait aucune doute. « Gangnam Style » a permis de sauver sa fille plongée dans un profond coma depuis neuf mois. Les médecins, eux aussi, reconnaissent les vertus thérapeutiques de la chanson. « C’est un miracle qui se produit peut-être une fois toutes les décennies », a commenté le Dr He Jinghong, chef du service de neurologie à l’hôpital militaire de Pékin. Une belle preuve d’humilité pour un esprit aussi cartésien que celui d’un médecin. Depuis son réveil, Ying Nan est en rééducation. Elle apprend tout doucement à marcher et à reparler pour le plus grand bonheur de sa maman. Une chose est sûre : la fillette se souviendra encore longtemps de la chanson de Psy à qui elle doit aujourd’hui une fière chandelle ! La musique a définitivement des propriétés thérapeutiques sur notre santé.

Source : www.dailymail.co.uk