Les Portugaises semblent hésitantes dès qu’il s’agit de donner naissance à un enfant. Cette prime de 5000 euros devrait les convaincre !

prime-naissance-enfant-portugal

Si la Chine doit réguler son taux de natalité pour éviter le surnombre, les pays occidentaux n’ont pas ce problème, au contraire même. Il semblerait que les couples européens particulièrement soient de moins en moins enclins à faire des enfants, non pas parce qu’ils n’aiment pas ça mais parce qu’ils préfèrent privilégier leur carrière avant tout. De fait, il est plutôt difficile de faire un bébé lorsqu’on n’est pas sûr à 100% d’avoir les moyens de l’élever. Pour remédier à ce problème, le Portugal vient de lancer une nouvelle prime qui devrait largement favoriser les naissances dans le pays !

Le Portugal en proie à un taux de natalité particulièrement bas

Cette prime de 5000 euros est donc offerte à tous les nouveaux parents résidant dans le village d’Alcoutim, au sud du Portugal. Une initiative qui a par ailleurs été saluée dans tout le pays, et qui commence même à faire des émules : c’est plus d’une vingtaine de communes qui aujourd’hui encouragent les jeunes à faire des enfants afin de faire monter de taux de natalité du pays, ridiculement bas. En effet, ce dernier atteint le score médiocre de 1,21 enfant par femme, et obtient ainsi la palme du taux de natalité le plus faible de toute l’Union Européenne ! Des statistiques révèlent qu’à ce rythme, le futur du Portugal est plus qu’incertain : si les choses ne s’améliorent pas, le pays risque de perdre 20% de sa population d’ici 2060, passant ainsi sous le seuil des 9 millions d’habitants !

Des parents soulagés par une prime bienvenue

Le fait est que les jeunes n’osent plus faire des enfants. Rien que dans la commune d’Alcoutim, le cas de Daniela, une jeune maman, fait figure de cas d’école : à 29 ans, la jeune femme est au chômage, et vit avec son compagnon chez ses beaux-parents. Elle explique qu’avec des revenus qui atteignent difficilement les 800 euros par mois, il est difficile d’élever un enfant dans de bonne condition. Aussi, cette prime pour la naissance de 5000 euros est réellement salvatrice, et aide énormément les parents qui veulent avant tout privilégier le bonheur de leur enfant. Plusieurs autres famille dans le village bénéficient déjà de cette nouvelle mesure, et en sont ravis. Le maire estime que les naissances dans Alcoutim pourraient presque doubler en 2015 par rapport à l’année dernière !

Une initiative qui devrait être accompagnée par d’autres mesures

La situation démographique du Portugal étant assez préoccupante, le gouvernement en place a déjà songé à divers projets de loi afin d’inciter les jeunes à faire des enfants sans craindre de se retrouver dans un micmac financier des plus désagréables. On évoque notamment un élargissement des congés parentaux, une plus-value sur les allocations familiales ainsi que des avantages fiscaux remaniés. De bien belles paroles, qui on l’espère s’accompagneront d’actes, même si tout cela n’est pas gagné : le vrai problème, c’est qu’un jeune sur trois est au chômage au Portugal. Il faudrait donc penser à débloquer le secteur tout en mettant en place ces nouvelles mesures, cela relancerait à coup sur le taux de natalité du pays !