Les Québécois sont forts lorsqu’il s’agit de prévenir les gens quant aux dangers de la drogue. La preuve avec cette publicité excellente !

publicité-québécoise-contre-la-drogue

Les Québécois ont vraiment leur propre façon de faire les choses ! Dans le cadre d’une campagne de publicité pour lutter contre la drague au volant, certains se seraient contentés de montrer deux jeunes adultes complètement défoncés qui ont un accident et finissent dans un état dramatique. Mais les Québécois ont préféré jouer la carte de l’humour à travers ce nouveau spot publicitaire, qui parvient à faire passer l’essentiel du message sans pour autant avoir recours à des images extrêmement choquantes pour éveiller l’attention des spectateurs !

Un message pour décourager les jeunes ?

Bon, malgré tout, ce sont encore deux jeunes qui sont au cœur de cette publicité sur la drogue au volant. Alors d’accord, ça fait cliché, mais il faut bien admettre que c’est surtout chez les jeunes adultes qui ont entre 20 et 30 ans que la drogue fait le plus de ravages ! Et c’est à eux tout particulièrement que s’adresse cette publicité. On peut ainsi voir deux adolescents majeurs conduire dans un état complètement euphorique, qui vont d’un seul coup se faire surprendre par la mère de l’un d’eux. Une situation complètement loufoque, qui va davantage amuser les garçons qu’autre chose. Malgré les doutes de madame, un gros mensonge suffit à la convaincre que les deux n’ont pas touché à la drogue avant de reprendre le volant. Seulement, cet aspect de la publicité avec la maman n’est qu’une façade : en réalité, c’est un policier qui contrôle les deux acolytes, et lui ne se laisse pas aussi facilement berner !

Des restrictions extrêmement sévères ?

Le message de la vidéo est simple : « votre mère peut y croire ; un policier, non ». Il semble en effet que la police québécoise dispose de tous les moyens nécessaires pour détecter les différentes drogues plébiscitées par les jeunes, il est donc inutile d’essayer de mentir ! Il se trouve que la juridiction au Québec est assez sévère : l’usage de drogue est drastiquement punie, tout comme l’abus d’alcool d’ailleurs, qui est interdit à la consommation pour toutes les personnes de moins de 21 ans ! De plus en plus de méthodes voient le jour afin d’identifier les drogues les plus répandues, même parfois des processus révolutionnaire : il n’y a qu’à voir ce vernis spécial qui peut détecter la drogue déposée dans un verre, créé par des étudiants américains, pour s’en assurer.