Les pleurs du nourrisson le dérangent pendant qu’il joue sur sa console : son père lui porte des coups mortels au thorax et au bas ventre.

(Source : Photo : Flickr) Le petit Djason, 6 mois, est mort dans la nuit de samedi à dimanche au CHU de Lille où il avait été transféré en urgence. L’autopsie réalisée lundi a établi que le décès avait été provoqué par des coups portés au foie et aux testicules rapporte La Voix du Nord.

Dans un premier temps, la mère de l’enfant domiciliée à Denain, dans le Nord, a appelé les secours vers 1 heure. Elle leur a expliqué que l’enfant avait été agressé par un chien alors qu’elle l’avait laissé seul avec l’animal pour aller chercher des cigarettes chez son ex-conjoint.

Frappé trois fois au thorax

Mais la version a été contredite par les médecins légistes qui ont estimé que les blessures mortelles ne pouvaient pas avoir été provoquées par un chien.

Placés en garde à vue, les parents ont alors avoué. C’est le propre père de l’enfant qui a frappé le bébé à trois reprises, énervé par les pleurs de Djason qui l’empêchaient de jouer tranquillement sur sa console. Au retour de la maman, effectivement sortie du logement à ce moment, l’homme lui a d’abord expliqué que le chien s’était jeté sur le nourrisson.

La mère avait volontairement omis d’indiquer aux policiers que le père était présent au domicile. Vivant en concubinage, elle a dit avoir craint de perdre le bénéfice de son allocation de parent isolé versée par la CAF.

Agé de 26 ans, le père soupçonné d’infanticide avait déjà eu affaire à la justice mais sans avoir été condamné pour des faits de violence. Il devait être présenté mercredi devant un juge pour être mis en examen.