impot

L’Assemblée a voté jeudi une baisse de l’impôt sur le revenu, à hauteur d’un milliard d’euros. La mesure phare du projet de budget 2017 devrait concerner sept millions de foyers fiscaux français.


Les députés se sont prononcés jeudi comme favorables à la baisse de l’impôt sur le revenu. D’une hauteur d’un milliard d’euros, cette baisse significative correspond à l’une des mesures centrales du projet de budget 2017 propre au gouvernement.

La réduction de l’impôt sur le revenu sera applicable aux contribuables dont le revenu fiscal de référence (RFR) n’excède pas 20 500 euros pour les célibataires et 41 000 euros pour les couples, souligne Le Monde. Au total, sept millions de foyers fiscaux devraient être concernés.

Les contribuables dont le RFR ne dépasse pas les 18 500 euros (37 000 euros pour les couples) profiteront d’une baisse équivalente à 20 % de l’impôt sur le revenu. Ce pourcentage sera ensuite dégressif, en fonction du RFR de chacun.

Reste à savoir si le texte sera approuvé en seconde lecture.

Une mesure intéressée ?

La droite a rapidement dénoncé une mesure « purement électoraliste ». Ainsi, Marie-Christine Dalloz, députée Les Républicains, repousse une démarche « qui concentre de plus en plus la pression fiscale sur une faible partie de la population et qui ne revient en aucune façon sur le choc fiscal du début du quinquennat. »

Dominique Lefebvre, porte-parole du parti socialiste, a rétorqué : « On a fait une réforme fiscale redistributive sur ce quinquennat. » Valérie Rabault, rapporteure générale du budget (PS) approuve ce choix, dont elle démontre la pertinence grâce à quelques calculs. « Jusqu’à 23.100 euros de revenu annuel, un célibataire paiera moins d’impôt sur le revenu en 2017 qu’en 2012 » a-t-elle précisé selon Le Monde.