Le moustique tigre ne serait pas seul en cause dans la propagation du terrible virus Zika. Un cas d’infection par voie sexuelle a été identifié à Dallas.

(Source : Photo : © Maxppp)Les services sanitaires du comté de Dallas (DCHHS), dans le Texas, ont confirmé mardi qu’un premier cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle avait été identifié : « Le patient a été infecté après un rapport avec une personne malade qui revenait d’un pays où le virus est présent », indique le communiqué du DCHHS.

D’après le New York Times, l’individu malade avait séjourné au Venezuela.

Jusqu’alors, tous les cas d’infection étaient attribués au moustique aedes, plus connu sous l’appellation de moustique tigre. Avant de transmettre le virus Zika, ce même insecte avait été désigné responsable de la propagation de la dengue et de ma fièvre chikungunya.

Menaces sur le carnaval de Rio

Le virus Zika concernerait déjà plus d’un million et demi de personnes au Brésil. Dans les cas les plus graves, il provoque des troubles neurologiques et pour les femmes enceintes, on l’estime à l’origine de malformations congénitales, les nouveau-nés risquant de souffrir de formes de microcéphalies.

La possibilité que le virus se transmette par voie sexuelle renforce l’inquiétude des autorités sanitaires mondiales. Les touristes qui seront nombreux au Carnaval de Rio qui débute vendredi sont invités à s’abstenir de toute relation non protégée. Cet été, c’est également au Brésil que sont attendus des millions de spectateurs pour les Jeux Olympiques, programmés au mois d’août.

Par ailleurs, l’OMS a recommandé aux pays européens d’anticiper toute épidémie sur le « vieux continent » en agissant « pour contrôler les moustiques, y compris en impliquant les populations pour éliminer les sites de reproduction et en planifiant d’épandre de l’insecticide et de tuer les larves. »

Absent de France en hiver, le moustique tigre a déjà été repéré les années passées en période estivale.