Kaitangata

En France, c’est la crise ! La crise de l’emploi, la crise du logement, la crise de génération, la crise politique, il ne manque pas de thématique.

Nous n’avons pas d’avenir à proposer pour les jeunes et l’emploi est une denrée rare. Finalement, tout le monde est touché par cette question avec un taux de chômage a plus de 10% de la population. Il reste pour beaucoup une option de plus en plus envisagée. Se rendre à l’étranger. Et bien, nous vous proposons une annonce d’un village néo-zélandais qui recrute des habitants.

C’est la commune de Kaitangata avec ses 800 habitants.
Ce village situé à l’autre bout de la planète ne connait pas la crise. C’est bien tout le contraire. Le Président de la région de Clutha, Bryan Cadogan, nous indique « qu’il a beaucoup trop de boulots pour le nombre d’habitants. Nous comptons 1.000 emplois vacants, et nous n’avons que deux jeunes au chômage » Nous pouvons mesurer l’ensemble de potentialités d’emplois. Dans les scieries, les fromageries et les usines agroalimentaires de lait, vous pourrez trouver de belles opportunités.

Pour apporter une réponse dans les meilleurs délais, la région de Clutha mène une campagne de promotion du territoire sous le slogan « Trop de travail mais pas assez de travailleurs ». Ils souhaitent faire venir de nouveaux habitants. Il est proposé des emplois ainsi que l’accès à des logements.

Bryan Cadogan vise directement les citadins. Pour exemple, il ne comprend pas pour quelles raisons les  » gens à Auckland travaillent jours et nuits simplement pour payer leur logement alors que s’ils venaient ici, ils pourraient trouver un emploi, une maison et une vie plus facile! »

Ainsi pour aller plus loin, l’offre d’accueil comprend des maisons et des terres aux futurs résidents à des prix très intéressants et des services bancaires pour accompagner l’installation.

Il est certain que cette offre est des plus alléchantes… Encore faut-il aimer l’aventure !