marion

Marion Bartoli a mis un terme à sa carrière après avoir gagné le tournoi de tennis de Wimbledon. C’était en juillet 2013. Elle avait opéré un changement physique radical.

Cela l’avait contrainte à de nombreuses reprises à se justifier sur cette perte de poids impressionnante. Mais là, c’est une toute autre histoire. Elle est en survie en raison d’un virus contracté en février 2016. Cette nouvelle fait suite à son éviction pour des raisons médicales du tournoi des légendes de Wimbledon. Elle devait prendre part au double. Mais les médecins du tournoi ne l’ont pas souhaité.

Suite à cette annonce, Marion a communiqué sur son état de santé durant une émission anglaise sur la chaîne britannique ITV. Nous la voyons marquée au niveau du visage et réellement amaigrie. Ses propos n’ont rien à voir avec ceux qu’elle pouvait tenir en 2015 où elle maintenait ne pas avoir de problème d’anorexie. Seul le fait de ne plus avoir d’entraînements dédiés à la prise de masse et à l’arrêt d’absorption de protéines était la raison de sa perte de poids.

Mais là, elle nous a livré un scénario catastrophe. « Mon corps refuse de plus en plus de chose. Je ne peux pas être en contact avec des objets électriques, je dois me laver à l’eau minérale, ce que j’ai, je ne le souhaite à personne ». Cela lui entraîne de la tachycardie. Au moment d’un contact avec un objet électrique, elle ressent son cœur s’emballer. Elle est dans l’obligation de prendre son téléphone portable avec des gants. « Je ne m’inflige pas de souffrances à moi-même. Ce que je vis est horrible ». « J’ai peur pour ma vie, je crains qu’un jour mon cœur s’arrête ».

Elle ne peut rien prendre que son corps rejette. Elle se voit dépérir mais elle ne connait pas la raison.

Nous espérons tous que son début d’hospitalisation lundi prochain lui permettra de trouver des réponses et un traitement à ce virus. Une chose est sûre maintenant. Marion Bartoli est engagé dans un nouveau match.